ÉGLANTINE ET GUSTAVE – Tu vas enfin savoir qui c’est ! 🐓🩆

ÉGLANTINE ET GUSTAVE – Tu vas enfin savoir qui c’est ! 🐓🩆

03/09/2019 0 Par FutursVerts

Quand je suis arrivĂ©e dans mon jardin, j’ai eu vraiment des grosses attaques de limaces (et autres gastĂ©ropodes 🐌).

 

Je sais qu’il y a pleins de solutions dites « biologiques » etc, mais je n’avait pas du tout envie d’utiliser des produits pour me dĂ©barrasser des limaces. Un peu avant d’avoir ce jardin j’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser Ă  la Permaculture, et j’ai prĂ©fĂ©rĂ© que mon jardin s’adapte au lieu de tuer le problĂšme.

Pour moi ça aurait traiter seulement les conséquences et non les causes.

 

 

Du coup j’ai prĂ©fĂ©rĂ© favoriser la biodiversitĂ© permettant le dĂ©veloppement des prĂ©dateurs pour enrayer le phĂ©nomĂšne d’invasion sur le long terme au lieu de devoir retraiter tous les ans.

 

 

J’ai donc essayĂ© plusieurs de techniques :

 

  • Les coquilles d’Ɠufs autour des plants → j’ai entendu les gastĂ©ropodes rigoler.

 

  • Les pots de biĂšres → Le but est d’attirer les rampants. Ils boivent → sont ivres → meurent noyĂ©s. Bon.

J’ai trouvĂ© aprĂšs une vidĂ©o qui montre qu’au final cette technique amĂšne beaucoup plus de limaces qu’elle n’en Ă©limine..

 

Donc bon, autant m’Ă©viter le dĂ©goĂ»t relatif de repĂȘcher des limaces marinĂ©es dans la biĂšre..

Je trouve ça un peu cruel en plus.

 

  • Ă©taler les Ă©pluchures sur place → Il faut que je le refasse plutĂŽt dans le but de nourrir mon sol.

Je crois que c’Ă©tait plutĂŽt efficace face aux limaces etc, car elles aiment les vĂ©gĂ©taux en dĂ©composition, et c’est seulement quand il n’y en a pas assez qu’elle s’attaquent en masse aux plantules.

 

  • Les ramasser Ă  la main Ă  la nuit tombĂ©e (et les re-balancer dans la maison vide d’Ă -cĂŽtĂ©) → alors psychologiquement ça fait du bien, ça limite l’invasion, mais je pense que les mĂȘmes limaces revenaient toujours finalement.

 

 

Ces techniques Ă©tant plus ou moins efficaces, j’ai cherchĂ© plus « radical »…

 

A cet Ă©poque j’avais un collĂšgue qui avait des volailles, et je lui ai demandĂ© s’il n’avait pas des Ɠufs Ă  me donner pour les faire Ă©clore chez moi.

Je voulais des Ɠufs de canards coureurs indiens prĂ©cisĂ©ment, car ils font peu de dĂ©gĂąts dans les potagers en Ă©tant des mĂ©gas amateurs de limaces.

 

J’adore leur posture, et de plus ils ne sont pas trĂšs grands, je me suis dit que du coup ils seraient Ă  l’aise dans mon petit jardin potager.

© Couleurlilas.fr

 

 

Il avait des Ɠufs croisĂ©s Coureurs Indien/Kaki Campbell, 2 espĂšces qui s’hybrident :

 

Il m’a prĂȘtĂ© tout le matĂ©riel nĂ©cessaire (incubateur, couveuse…).

 

 

J’ai attendu quelques semaines, et le premier Ɠuf qui a Ă©clot c’Ă©tait un… poussin ! 🐣

 

LĂ©gĂšre surprise..

 

Quelques jours plus tard sont arrivés 2 canetons !

 

 

 

Au bout de quelques semaines, on a dĂ©couvert que c’Ă©tait 1 coq et 2 canes.

 

Pioupiou au centre entourĂ© de LĂ©on et Guy ❀
(non je n’ai pas changĂ© le genre des prĂ©noms, en effet).

 

C’est-Ă -dire les genres les plus bruyants de chaque espĂšces

 

 

Impossible de les garder lĂ  oĂč j’habite, car je suis en ville et entourĂ©e de logement qui donnent sur le jardin.

 

J’ai donc demandĂ© Ă  mon collĂšgue de les reprendre Ă  la campagne, et en Ă©change il m’a donnĂ© un canard (nĂ© d’une hybridation entre deux espĂšces qui ne permettent pas la reproduction de la descendance → Gustave est donc un canard stĂ©rile dont mon collĂšgue voulait se « dĂ©barrasser »), et une petite poule arocana de l’annĂ©e.

 

 

Églantine et Gustave sont arrivĂ©s !

 

J’avais oubliĂ© Ă  quel point Églantine avait une dĂ©gaine cheloue en arrivant !

 

A la base je voulais que des canards mĂąles, car au niveau de l’alimentation je voulais Ă  terme Ă©liminer tous les produits d’origine animale, du coup je n’aurais pas su quoi faire des Ɠufs de cane.

 

Finalement je me suis habituĂ©e Ă  avoir mon coq Ă  la maison, du coup je me suis dit que, comme pour la viande et le fromage, ça pourrait me permettre de rĂ©duire drastiquement la consommation d’Ɠufs en vue de l’arrĂȘter complĂštement quand Églantine arrĂȘterait de pondre.

Et ceci en pouvant gĂ©rer la partie « bien ĂȘtre animal ».

 

Pour l’instant, ils sont deux dans un jardin d’Ă  peu prĂšs 100mÂČ.

 

Ils ont un espace poulailler dans lequel je vais le moins possible, et ils ont accĂšs Ă  peu prĂšs Ă  partout.

Pour l’instant ils peuvent aussi aller chez le voisin, ce qui leur rajoute un tiers de la surface je dirais.

 

Églantine a commencĂ© Ă  faire des Ɠufs quelques mois aprĂšs ĂȘtre arrivĂ©e.

Elle a pondu pour la premiĂšre fois le 14 FĂ©vrier dernier (c’est la poule du love 🐓💖) !

Elle a un rythme plutĂŽt rĂ©gulier d’un Ɠufs/jour ou tous les deux jours.

Elle a eu une petite baisse de régime avec la canicule et une attaque probable de poux rouges, mais là elle reprend doucement son rythme.

 

 

Les intĂ©rĂȘts de l’adoption de Gustave et Eglantine :

 

  • J’ai des Ɠufs frais que je peux consommer → je sais ce que je lui donne Ă  manger (sans OGM, sans pesticide si possible), je sais ce qu’ils mangent dans mon jardin (sans pesticides), parfois je leur fais des petites bouillies avec ma propre nourriture etc.

 

  • Gustave mange mes limaces → et leurs attaques ont baissĂ© depuis ✌

 

  • Les observer c’est hyper intĂ©ressant ! → j’ai l’impression d’ĂȘtre Ă  la campagne toute l’annĂ©e, et ils s’entendent bien avec les chat-te-s qui zonent dans le jardin.

 

  • Ils m’apportent du fumier pour le potager → Je paillais mes zones avec leur litiĂšre (et ils adorent fouiller la paille, superbe), et j’ai plantĂ© de l’arroche dans une zone oĂč ils adoraient se poser ; elles ont explosĂ© ! (en comparaison Ă  celle que j’ai vu dans le jardin de copines ou dans celui de mes parents, ce sont des arbres !)

 

 

 

Les choses à prévoir :

 

  • Les « inconvĂ©nients » potentiels liĂ©s Ă  la vie de l’animal, mais que je connaissais avant de les accueillir :

– Ça coĂ»te des sous pour la nourriture (mĂȘme si en soit j’achĂšte en grosses quantitĂ©s donc les prix baissent pour une durĂ©e plus longue.).

– Il faut que je puisse m’approvisionner en litiĂšre (j’ai choisi la paille).

Les canards ont besoin d’eau : j’avais rĂ©cupĂ©rĂ© une baignoire de mon enfance, mais c’Ă©tait un peu juste.

J’ai attendu un peu, et j’ai trouvĂ© une piscine pour enfant en forme de soleil, j’adore !

 

Et Gustave Ă  l’air trĂšs satisfait aussi.

 

  • On leur a fabriquĂ© nous-mĂȘme un poulailler pratiquement tout en rĂ©cup’ → on a pu moduler en fonction de l’espace qu’il leur faut, et de celui qu’on a Ă  notre disposition.

 

 

  • On a achetĂ© du grillage Ă  poule etc pour leur faire un enclos → Le but Ă©tant que ce soit un espace vraiment fait pour eux dans lequel j’essaie d’aller le moins possible afin que ce soit leur endroit un peu « sĂ©curisant ».

 

 

Dans un jardin, avoir une poule et un canard quand on veut avoir un potager c’est complexe, on ne va pas se le cacher.

 

J’ai pris l’habitude cette annĂ©e de calfeutrer les zones de plantation pour que les semis aient une chance de lever et d’atteindre une bonne hauteur.

En effet le canard peut potentiellement grignoter les jeunes pousses, et pendant ce temps la poule gratte la terre presque Ă  nue des zones de plantation pour chopper des insectes.

Ils grattent aussi le paillage quand il y en a (une fois que les plantes sont bien installées, le problÚme se pose moins, mais bon..).

RĂ©cemment, Gustave s’est attaquĂ© aux blettes, aux choux, un peu les courges…

→ Il est prompt Ă  manger les vĂ©gĂ©taux qui dĂ©passent quoi !

 

Merci Gusti đŸ˜€

 

 

Solutions testées ou en prévision :

 

  • Pour la poule qui gratte partout, surtout dans les zones de plantation, j’avais tendance Ă  retourner la terre dans le poulailler → J’ai remarquĂ© que du coup ça l’attirait lĂ  oĂč je grattais vu que la terre devenait plus meuble.

 

  • Il va falloir que je trouve des filets durables (pas de plastique donc) → pour mettre sur ou autour des zones de plantation pour les empĂȘcher d’y accĂ©der pendant que les plantes se dĂ©veloppent, ou tout au long de leur cycle de vie.

 

  • Planter des lĂ©gumes en plus → ou leur donner plus Ă  cĂŽtĂ© pour les dĂ©sintĂ©resser de mes cultures.

 

 

Petit point sur les projets propres Ă  l’espace poulailler :

 

Je vais essayer de mettre en place des astuces que j’ai entendu dans une confĂ©rence de Permaculture Design sur les poules et le poulailler

 

  • Ils conseillent de profiter de la surface et de la fertilitĂ© du poulailler pour planter des choses Ă  l’intĂ©rieur :

→ Alors j’ai essayĂ© de planter des pommes de terre, mais Gustave ne leur a pas laissĂ© le temps de faire leurs fanes….

→ J’ai essayĂ© un artichaut que j’ai protĂ©gĂ© aussi. Il s’est fait grignoter quelques feuilles, mais il rĂ©siste !

→ J’avais essayĂ© de planter des courges grimpantes autour du grillage, mais avec le manque de soleil ce n’Ă©tait pas top.

→ Depuis quelques mois il y a une ronce qui fait son chemin et que je guide pour qu’elle se dĂ©veloppe en faisant le tour du poulailler afin qu’elle produise de l’ombre et des fruits. Le poulailler sera peut-ĂȘtre un peu plus invisible aussi.

 

  • Les plantes que j’installerai au poulailler devront avoir plusieurs fonctions :

→ Faire des zones d’ombres/buissonnantes pour la poule car c’est leur milieu naturel, (et de plus elle a pas mal souffert de la chaleur cette annĂ©e avec la canicule).

→ Je pourrais augmenter ma surface de culture, et mes volumes de rĂ©colte en faisant grimper sur le grillage par exemple.

→ Ce ne serait pas le meilleur endroit vu qu’une grande partie du poulailler est Ă  l’ombre du NĂ©flier , on a d’ailleurs placĂ© le poulailler Ă  cet endroit pour cette raison ; de l’ombre pour les volatiles en Ă©tĂ© + je ne peux rien planter Ă  cet emplacement si je veux que ça pousse.

→ Ça apporterait de l’alimentation en plus aux volatiles avec les fruits qui tomberaient dans leur enclos.

 

  • Je vais essayer de planter du gazon dans le poulailler :

→ il est trùs terreux

→ Je veux limiter au max l’humiditĂ© pour Églantine pour lui Ă©viter la gale des pattes.

→ Ils auront de la pelouse à grignoter.

 

 

C’est la premiĂšre annĂ©e qu’Églantine et Gustave sont lĂ .

 

  • Pour l’instant ça se passe bien.

J’ai eu quelques petits soucis avec la poule dont je t’ai parlĂ© dans d’autres articles, mais pour moi c’est aussi le temps que j’apprenne Ă  bien prendre soin d’elle + adapter son environnement Ă  ses besoins.

 

  • Je leur laisse un maximum de libertĂ©, et essaie de m’adapter Ă  eux plus que l’inverse.

→ En les observant, je comprends leurs habitudes, et on s’arrange sur qui peut aller oĂč.

→ J’essaie de leur garder des espaces spĂ©cial grattage car le canard aussi « creuse » avec son bec.

J’avais une zone en friche oĂč ils grattaient toute la journĂ©e sans trop s’attaquer au reste, j’ai tout de mĂȘme essayĂ© d’y planter des tomates, des salades et des courges protĂ©gĂ©es par tes tuiles pour pailler et limiter le grattage.

 

Alors certes les salades ont disparues avant d’avoir eu le temps de grandir, mais pour le reste je n’ai pas eu trop de dĂ©gĂąts.

 

J’ai l’impression qu’ils ne sont pas intĂ©ressĂ©s par les feuilles de tomates, et pas par les fruits non plus (en mĂȘme temps j’ai fait attention de ne pas les habituer Ă  les manger en leur en donnant, donc ça doit peut-ĂȘtre limiter).

 

 

Les animaux ne sont pas des jouets, il faut bien rĂ©flĂ©chir avant d’en adopter chez soit.

 

Par exemple je sais que ma poule et mon canard j’en ai au moins pour 10/15 ans selon les sources.

Il faut aussi pouvoir respecter leurs besoins d’animaux.

Par exemple on m’a demandĂ© si ça m’intĂ©ressait de prendre une ou plusieurs poules en plus, et d’une part gĂ©rer une poule dans mon jardin potager c’est dĂ©jĂ  quelque chose, mais surtout je ne voulais pas restreindre leur espace.

Il y a aussi les sous Ă  sortir pour leur nourriture, Ă©ventuellement le vĂ©to en cas de graves problĂšmes…

 

 

Enfin voilĂ  !

 

J’espĂšre que tu auras trouvĂ© un intĂ©rĂȘt Ă  cet article,

maintenant tu sais tout ! 🐓🩆