#FLPSSB : Semaine 1 đŸ’Ș

#FLPSSB : Semaine 1 đŸ’Ș

16/11/2020 1 Par FutursVerts

Saluuuuuuut !

 

J’ai dĂ©cidĂ© de dĂ©couper la narration de cette expĂ©rience 3 trois parties :

 

 

 

On se la fait jour par jour ?

 

 


JOUR 1


 

Je travaille de 12h Ă  21h30 aujourd’hui. Il faudrait donc que je mange avant de travailler, puis que je me prĂ©vois un tup’ pour le soir.

Cependant quand je me lĂšve, je n’ai pas faim ; est-ce que c’est un effet placebo du challenge ?

 

– Je rĂ©chauffe de la soupe Ă  mettre dans un thermos. Ensuite je me fais une poĂȘlĂ©e pomme de terre-oignon avec des oeufs de cailles mollets (oui oui, mollets). J’ai de l’eau citronnĂ© dans une gourde au cas oĂč j’ai envie de sucre. Je me dis que le jus de citron fera le taffe vu que je l’utilise souvent pour ajouter du goĂ»t parfois.

– J’arrive Ă  mon travail avant le repas du midi finalement (c’est un nouveau travail, je ne connais pas encore bien les diffĂ©rents temps de la journĂ©e), du coup je mange ma poĂȘlĂ©e avec tout le monde, car la faim arrive.

Il y a des fruits, du coup je prends une mandarine et une banane pour le goĂ»ter (toujours « au cas oĂč« ) !

– La journĂ©e passe, je pense de temps en temps Ă  mon corps (Est-ce que j’ai faim ? Quelles sensations physiques j’ai ? Et au niveau des pensĂ©es c’est comment ?), mais je n’ai franchement pas que ça Ă  faire !

– Ma petite banane pour le goĂ»ter, ça faisait plaisir !

J’ai eu peur que ça « dĂ©clenche » ma faim, un peu comme sur le temps du midi avec ma poĂȘlĂ©e, mais finalement elle m’a suffit.

– Le soir du coup pour le second repas je n’avais que la soupe.

Ça m’a fait l’Ă©quivalent d’un bol presque rempli, c’Ă©tait pas trĂšs consistant mais ça m’a permis d’attendre de rentrer chez moi vers 21h45.

Je me suis fait le reste de soupe avec des Ɠufs brouillĂ©s, et c’Ă©tait ok.

 

 

Bilan premier jour :

 

Tranquille.

Je n’ai pas eu le temps de regarder le live de Dimanche, mais vu que demain je commence Ă  17h je pourrais faire ça.

J’ai eu un petit moment de tiraillement le soir (vu que je ne peux pas grignoter ou prendre un bol de cĂ©rĂ©ales), mais franchement ça allait alors que je me suis couchĂ©e longtemps avant.

C’Ă©tait plus le cĂŽtĂ© « habitudes » + la « peur » d’avoir encore faim. En Ă©coutant mes sensations physiques (ça fait trĂšs gourou ahah) j’ai pu passer au-dessus de ça.

Une bonne premiÚre journée.

 

Je n’ai pas de photos pour ce jour lĂ  mais j’ai prĂ©vu d’en prendre ensuite pour que ce soit moins chiant Ă  lire.

 


JOUR 2


 

 

Je me lĂšve en fin de matinĂ©e, donc pas de question Ă  me poser pour le petit dĂ©j’. Je ne suis pas le genre de personne qui doit forcĂ©ment commencer sa journĂ©e par du sucrĂ©.

 

J’ai enfin fais mes exos de visualisation que je repousse depuis ce weekend, je te les pose lĂ  :

 

 

 

Mon complice de vie est prĂ©sent, et c’est lui qui fait Ă  manger !

 

Je lui ai parlĂ© du challenge, et il ne comprend pas trop le dĂ©lire d’arrĂȘter comme ça aussi sĂšchement ahaha

Il pose pleins de questions du type « Mais pourquoi tu ne peux pas manger de farine et de pùte ?« .

J’espĂšre que le live de cet aprem me donnera des rĂ©ponses, parce que franchement je ne sais pas non plus.

 

 

 

Du coup pour le midi on mange du quinoa avec une poĂȘlĂ©e de champignons-oignons avec du ras el hanout et des graines de courges, un dĂ©lice ♄

 

Puis grosso modo je passe l’aprem Ă  faire de la nourriture pour mes prochaines sessions de taffe en regardant le live de dimanche.

 

Je fais une grosse casserole de soupe potimarron-pomme de terre-oignons revenus Ă  la poĂȘle avec des graines de cumin

et de la compote de pomme.

 

 

 

 

 

Pour parler du live 2 minutes, c’Ă©tait relativement intĂ©ressant.

 

J’y allais surtout pour en apprendre un peu plus sur les aliments « ok » et « pas ok » en plus du document qu’elles avaient mis dans #informationsgĂ©nĂ©rales

 

 

Je n’ai pas eu de rĂ©ponse vraiment convaincante concernant les pĂątes et la farine.. Mais je vais rester sur le fait que, en effet, je peux m’en passer 15 jours.

Je n’aime toujours pas trop leur façon de s’exprimer dans cette team de coach, mais je dĂ©cide d’en faire abstraction. Ce n’est pas parce que ça ne me convient pas que j’ai envie d’abandonner ou que ça ne conviendra pas Ă  d’autres.

Je me sens aussi vachement sur le qui vive dans leur façon d’aborder le sujet de la perte de poids. Je ne sais pas encore comment me positionner car les coachs qui proposent ce challenge travaillent un podcast et un coaching trĂšs axĂ©s sur « rĂ©gler ce qu’il se passe dans sa tĂȘte/en soi pour perdre du poids« . Le but ultime Ă©tant quand mĂȘme la perte de poids en se disant que la plupart du temps si on n’est pas Ă  l’aise quand on est gros.se mais qu’on arrive pas Ă  maigrir c’est parce qu’on a un brouhaha mental et des pensĂ©es limitantes Ă  dĂ©construire.

Du coup quand moi je viens en dĂ©tente pour juste rĂ©gler mes grignotage, mais plus dans l’esprit « il faut que je perde du poids ! » qui m’a complexĂ©e pendant des lustres, ça me crispe un peu 😅😅😅

Cependant, j’aime bien le discours qu’elles ont tout au long du live visant Ă  dĂ©culpabiliser des personnes sur leurs craquages ou leur potentiel abandon du challenge.

C’est trĂšs « Bon bah ça va arriver Ă  certaines d’entre vous de craquer pour un gĂąteau pendant le challenge, et ce n’est pas grave. Mais au lieu de se dire ‘foutu pour foutu, je mange toute la boĂźte‘, et bien direct on se reprend et on rĂ©flĂ©chi au pourquoi, qu’est-ce qu’il se passe actuellement dans ma tĂȘte, et on repose le paquet. »

Y’a « on est au taquet, on se reprend » d’un cĂŽtĂ©, et de l’autre surtout « ce n’est pas grave, on ne va pas mourir, ce n’est qu’un challenge » qui est vraiment rĂ©-affirmĂ© trĂšs souvent.

Et vu ce que je lis quand je passe sur le channel #salondethĂ© du Slack, c’est vraiment bien de le rĂ©affirmer.

 

Anyway,

mon repas du soir Ă©tait dĂ©licious, j’ai juste rajoutĂ© des petites portions de fromages Ă  mon taffe et zou !

Vu que j’avais laissĂ© la soupe plutĂŽt Ă©paisse et pas 100% mixĂ©es, et qu’il restait aussi des bouts de pommes dans la compote, c’Ă©tait bien consistant et je n’avais pas l’impression que j’allais avoir faim en rentrant.

 

Mais what’s happened* en rentrant ?

* que s’est-il passĂ©

 

DĂšs le deuxiĂšme jour, direct !

 

Et ça sentait bon…..

Bah je suis ravie parce que je n’en ai mĂȘme pas mangĂ© un croc !

J’ai senti que je n’avais pas faim.

D’habitude j’aurais tapĂ© ça avec une extrĂȘme facilitĂ©, mais lĂ  j’ai pas le temps,

j’ai challenge ! ✌

 

Bilan deuxiĂšme jour :

 

Cool.

 


JOUR 3


 

Je commence par la rĂ©daction de cet article đŸ˜‰âœŒïž

 

Je ne travaille pas Ă  l’extĂ©rieur aujourd’hui, donc je compte en profiter pour me faire Ă  manger pour les jours suivants (histoire de varier un peu les repas et ne pas manger que de la soupe 3 jours, puis autre choses).

 

J’ai vu ce matin qu’on avait reçu de nouveau docs,

 

Celui-ci pour recalibrer ses sensations de faim et de satiété.

 

Et un exo Ă  faire quand on mange quelque chose qui n’Ă©tait pas prĂ©vu dans le challenge.

Je pense que c’est un document qui peut servir aussi Ă  comprendre les phases de grignotage intense ou de « je mange mes Ă©motions » dans la vie de tous les jours.

 

En gros on doit répondre aux questions suivantes :

 

 

 

Prise de note pendant le Webinaire du jour :

 

  • Les sucres raffinĂ©s retiennent l’eau, du coup on est lĂ©gĂšrement dĂ©shydratĂ©s ;
→ apparition de symptĂŽmes tels que les maux de tĂȘte (j’en ai un peu depuis hier par pĂ©riode)
→ il faut boire plus d’eau que d’habitude.

 

  • Les gargouillements sont souvent des symptĂŽmes de « l’appel au sucre« .
→ En gĂ©nĂ©ral il suffit de se rendre compte qu’il est lĂ  pour qu’il parte.

 

  • Coup de fatigue = genre de rĂ©sistance Ă  l’insuline.
Si trop d’insuline dans notre corps (car on mange tout le temps ou alors qu’on mange beaucoup de sucres raffinĂ©s), notre corps dit stop et bloque l’accĂšs Ă  l’Ă©nergie dĂ©jĂ  stockĂ©e.
On mange donc du sucre qui nous rĂ©veille sur l’instant, puis le corps retourne en fatigue etc etc.
Quand on arrĂȘte les pics d’insuline comme pendant ce challenge, et notre corps doit rĂ©-apprendre Ă  aller chercher dans les stocks.
→ Du coup lorsqu’on est fatiguĂ©-e il faut juste qu’on repose notre corps. On peut dormir, s’allonger, mĂ©diter quelques minutes, etc.
Les premiers jours en général cette fatigue se fait plus ressentir, aprÚs ça va se calmer.

 

  • DĂ©sordre intestinal : en enlevant les sucres raffinĂ©s tu as peut-ĂȘtre consommĂ© plus de fibres et l’intestin ne comprends pas.
Moi ce serait plutĂŽt l’inverse pour l’instant. En mĂȘme temps je n’ai pas beaucoup de lĂ©gumes verts dans mes repas jusqu’ici.

 

  • Quand on se recalibre on va avoir des envies d’aliments entiers, lĂ©gumes etc ++
→ en moyenne la re-calibration se fait en moyenne en 3 à 7 jours.

 

  • La sensation de faim se recalibre en premiĂšre, puis vient la sensation de satiĂ©tĂ©.

 

  • On sait qu’on est calibrĂ© quand les sensations de faim et de satiĂ©tĂ© sont claires, et qu’il est facile de les suivre.
→ Sensation de faim pour des choses entiĂšres et saines. Sensation de satiĂ©tĂ© quand aprĂšs avoir mangĂ© tu n’as pas envie de +, de gras, ou de sucrĂ©.

 

  • Il faut trouver des stratĂ©gies de rĂ©compense qui ne soit pas la bouffe.
→ Trouver des rĂ©compenses Ă  plus long terme, des choses qui nous font plaisir intimement (par exemple pour Esther ; apprendre Ă  jouer de la guitare.)
→ Prendre le temps que j’aurais mis Ă  manger pour faire un truc cool. Quelque chose qui va me faire plaisir Ă  long terme plutĂŽt qu’un tampon Ă©motionnel.
→ Le besoin de tampon Ă©motionnel arrive quand on n’a pas assez de bonheur dans sa vie. Il faut donc ajouter du bonheur/des petits bonheurs Ă  la place du plaisir instantanĂ© et court de la nourriture.

 

  • Manger plus ou plus gras c’est une façon dĂ©tournĂ©e de compenser.
→ On risque de se dĂ©-calibrer encore plus.

 

 

En fin d’aprem j’ai fait un visio avec mes copaings :

 

On a parlĂ© du challenge vite fait, et j’ai appris qu’une copine surveille elle-aussi son sucre.

Surtout, j’ai Ă©tĂ© contente de remarquer qu’avant j’aurais carrĂ©ment grignotĂ© ! 😀

LĂ  j’avais une pomme sur la table et je n’en ai mĂȘme pas eu envie. Dingue !

 

 

Le soir c’Ă©tait repas « lĂ©ger » par rapport Ă  avant :

 

 

 

 

« LĂ©ger » parce que j’ai eu un peu peur d’avoir faim parce que ça manque de consistance.

Finalement pas du tout.

 

J’avais de la soupe, un peu de tartinable lentille-champignon, un bout de frometon et de la compote.

 

Je n’ai mĂȘme pas mangĂ© la pomme !

 

 

 

 

Bilan troisiĂšme jour :

 

Une bonne journée.

 

 


JOUR 4


 

 

Je commence Ă  nouveau Ă  7h30 today !

 

Je me rend compte aprĂšs ma douche que la peau de mon visage est hyper sĂšche !

Surement un des effets de la dĂ©shydratation accentuĂ© par le fait que dĂ©jĂ  l’hiver ma peau douille.

Faut vraiment que je boive plus.

 

 

Bref, j’ai pris un petit dĂšj salĂ©.

 

 

Et pour quelle raison ?

La peur d’avoir faim !

Quelle redondance 😅

 

 

Il s’avĂšre que ça a payĂ© car j’ai tenu toute la matinĂ©e tranquille. Mais Ă©tait-ce nĂ©cessaire ?

 

Le midi c’Ă©tait poĂȘlĂ©e pomme de terre-carottes-graines de lin

+ riz complet + un poil de concentré de tomate

J’aime vivre avec quelqu’un qui sait cuisiner ♄

 

Cet aprem je suis allée me balader.

 

J’en ai profitĂ© pour aller me prendre un pot de beurre de cacahuĂšte.

De base j’aime pas trop quand c’est full goĂ»t de cacahuĂšte hyper fort. Mais je me dis que vu que c’est de la purĂ©e de cacahuĂštes, ça pourrait le faire !

De plus, il me semble que c’est pas mal en terme de santĂ© non ?

→ Bon askip c’est plutĂŽt gras donc faut pas en abuser, mais y’a pleins de trucs cools genre un bon taux de protĂ©ines.

 

Bon, par contre, quand je suis revenue de ma balade j’avais envie de manger une pomme.

 

 

Et finalement je me suis mise Ă  cuisiner.

 

D’abord j’ai fais torrĂ©fier un mĂ©lange graine de courge + tournesol + lin avec un peu de sel.

Puis j’ai cuis du riz en faisant une poĂȘlĂ©e oignon/ail/champignons que j’ai ensuite laissĂ© infusĂ©e dans de la crĂšme.

Ensuite j’ai noyĂ© le riz sous la crĂšme, et j’ai commencĂ© Ă  manger ça.

 

 

Je me suis ga-vée !

 

Je pense avoir ressenti des Ă©motions de vulnĂ©rabilitĂ©, d’impuissance et d’inquiĂ©tude.

C’Ă©tait pas hyper prĂ©sent au moment oĂč je les ai ressenties, mais tout est bieeeeeeeeen ressorti pendant que je faisait Ă  manger ✌

Du coup j’ai grignotĂ© pendant, je me suis fait une ÉNORME assiette, et j’ai commencer Ă  dĂ©vorer.

Mais pendant ce temps je me suis dis : « Girl ? T’as pas l’impression d’en faire trop et que si tu continues tu vas gerber ? »

 

J’ai pu pour une fois m’arrĂȘter au 2/3 de mon assiette, et maintenant j’ai mal au bide ✌✌✌

 

 

Bilan du quatriĂšme jour :

 

Des Ă©motions plus difficiles, donc plus de tamponnage.

 

On verra demain comment ça se transforme ✹

 

Mais en attendant du coup je peux faire l’exo sur le tampon Ă©motionnel finally !

 

 


JOUR 5


 

 

Ce matin je sans toujours que je me suis gavĂ©e hier 😅

 

Je me sens mentalement toute lĂ©gĂšre par contre, c’est cool.

J’ai mal au crane un peu→ il faut que je boive ahah.

Et je ressens les gargouillis liĂ©s Ă  la soif dont elles parlaient dans le live (parce que clairement lĂ  ça ne peut pas ĂȘtre la fin !).

 

J’ai mangĂ© les restes d’hier avant d’aller travailler.

 

 

J’ai fais ma gamelle de ce soir.

 

 

 

 

Bilan du cinquiĂšme jour : finalement j’ai mangĂ© une assiette de frites ! 🍟

 

 

 

 

 

 

 


JOUR 6


 

On est dĂ©jĂ  Ă  la moitiĂ© du confinement, c’est pas un truc de dingue ça ?

 

Je me rend compte que je sens encore mon bide ce matin, comme si j’avais encore des blocages de ma plĂątrĂ©e du J4 au soir : je crois que je psychote 😅

 

It’s time pour le marchĂ© ☀

 

J’ai eu mon marchĂ© le moins cher depuis bien longtemps !

Dans mon panier il y avait une botte de persil, une betterave cuite et une salade ; ça m’a coutĂ© 2€82.

Il me restait pleins de lĂ©gumes de la semaine derniĂšre, et aussi masse de fromage que je n’avais pas eu le temps (ou la capacitĂ© ahah) de manger.

→ Mon excĂšs du weekend dernier (induit par la peur du manque avant le dĂ©marrage du challenge ?) a allĂ©gĂ© mes dĂ©penses du jour.

Demain j’irais reprendre des champignons et des Ɠufs, ça va ĂȘtre super !

 

En revenant j’avais des copines Ă  manger,
donc j’ai pu finir le tartinable lentilles-champignons transformĂ© en falafels
et l’accompagner de la fin de soupe de potimarron.

 

L’aprĂšs-midi je me suis un peu baladĂ©e.

 

Et je me suis étonnée de ne pas avoir faim.

 

J’ai l’impression de n’avoir jamais faim, il faut que je le note dans la FAQ.

 

Le soir j’ai quand mĂȘme mangĂ© ça :

 

 

 

 

 

Des oeufs brouillés au persil

et le riz/sauce tomate/tartinable lentille-champignon

de ma gamelle d’hier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan du sixiĂšme jour :

ÉtonnĂ©e par ce manque de faim.

Demain ça fera une semaine que le challenge a commencé.

Je m’y tiens de ouf, je suis contente.

 

 


JOUR 7


 

Quel temps pourri !

 

Mais ça ne m’empĂȘchera pas d’aller chercher mes Ɠufs et mes champignons au marchĂ© !

 

Hier j’ai commencĂ© un mĂ©ga rangement !

 

Je suis d’un naturel bordĂ©lique.

Le genre de bordélique qui au bout de quelques mois a besoin de tout déranger pour tout re-ranger.

Cela me permet de désencombrer mon esprit en désencombrant ma vision.

J’ai aussi l’impression que ça me permet de passer d’une phase Ă  l’autre.

En plus les mĂȘmes copines sont revenues et m’ont aidĂ©e, c’Ă©tait chouette !

 

Ce manque de faim persiste grave !

 

Du coup ce soir j’ai envoyĂ© un message aux coachs et aux coachĂ©es

 

On verra bien ce que ça donne !

(ça se voit pas du tout que la meuf est gĂȘnĂ©e avec cette ouverture et cette sortie ? ahaha 😅)

 

Sinon aujourd’hui je me suis dis qu’il fallait que je mange un peu donc j’ai fait ça le midi

 

 

 

 

Et au final j’ai mangĂ© la moitiĂ© vu que je n’avais pas faim..

(comment j’aurais tapĂ© ça en toute tranquillitĂ© avant, dingue !)

 

C’est dingue je dis « il fallait que je mange un peu » comme si je ne me faisais pas d’assiette âœŒïžđŸ˜…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soir par contre j’ai fait un double !

 

 

 

 

La fin du midi + un peu de salade, un oeuf et un morceau de camembert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis le repas que je vais avoir demain midi ;

 

 

 

 

Du riz + un flan de lĂ©gume poireau/poĂȘlĂ©e de champignon/oignon/ail/persil.

 

Ce qui est cool c’est que je sais d’avance que demain je vais kiffer mon repas ! ✌

 

 

 

 

 

 

Bilan septiĂšme jour :

 

J’ai pas trop compris ce double repas, Ă  part l’envie de manger des trucs bons.

Je crois que c’Ă©tait un repas « plaisir » de dimanche.

 



BILAN SEMAINE 1/2



 

Et bien Ă©coute c’est une super expĂ©rience !

 

C’est dingue je n’ai pas grignotĂ© de la semaine !

 

Je passe tous les jours Ă  cĂŽtĂ© de mon Ă©tagĂšre et je fais coucou aux cĂ©rĂ©ales, miel, chocolat, confiture… et je continue de faire ma vie !

 

Les symptĂŽmes potentiels de sucre n’ont pas excĂ©dĂ© les 3 jours.

 

Je suis à la fois étonnée et contente.

Ça voudrait dire que mon alimentation n’est pas si mal niveau grignotage ?

 

D’ailleurs en parlant de ça, j’ai l’impression que mon objectif anti-grignotage est sur la bonne voie !

 

Peut-ĂȘtre aussi parce que je n’ai pas l’impression d’avoir Ă  faire face Ă  des Ă©motions vraiment nĂ©gatives cette semaine.

A voir si ça tient du coup sur la deuxiĂšme semaine ✌

 

Et pour toi, ça se passe comment ?

Les sections commentaires ici et sur les rĂ©seaux sont lĂ  pour toi ✌

 

J’ai hĂąte de voir ce qu’on pourra me rĂ©pondre pour mon manque de faim,

je te tiens au courant !