DEMAIN, LE DÉCONFINEMENT 🩀

DEMAIN, LE DÉCONFINEMENT 🩀

10/05/2020 2 Par FutursVerts

Coucou petite fleur đŸŒŒ

Demain, c’est le moment attendu par la France entiĂšre, c’est

 

LE GRAND DÉCONFINEMENT

 

TRUC DE OUF : Bar

 

 

 


PART 1 : Joie et Paix.


 

J’ai vĂ©cu un confinement plutĂŽt particulier, c’est-Ă -dire qu’il n’a pas eu lieu.

 

Je suis travailleuse sociale, je fais donc partie de la fameuse deuxiÚme ligne.

Du coup quand l’accueil de jour dans lequel je travaillais Ă  fermĂ©, une semaine aprĂšs je commençais des remplacements dans un foyer.

 

Je pensais que le  confinement serait une pĂ©riode pour moi, pendant laquelle j’allais pouvoir me poser, faire des choses que je n’avais pas le temps de faire d’habitude (parce que c’est pas le plus urgent, c’est « inutile », on n’a pas le temps pour ça, on est fatiguĂ©……………..), et en fait pas tellement.

 

Au dĂ©but j’ai beaucoup beaucoup travaillĂ©, et c’Ă©tait assez Ă©touffant. Je n’avais pas trop le temps de respirer, j’Ă©tais fatiguĂ©e.. J’avais un peu la tĂȘte sous l’eau.

 

 

Et en fait, c’Ă©tait chouette !

 

  • J’avais commencĂ© un carnet de confinement dĂšs le premier jour, et j’ai rĂ©ussi Ă  le tenir jusqu’Ă  aujourd’hui ✍

 

 

  •  Je me rend compte que sur mes 14 projets de confinement, j’en ai cochĂ© 9 ! ✌

 

 

  • J’ai pris pleins de photos pour sortir pleins de recettes sur Futurs Verts đŸ„ą

 

Comme celle de ce merveilleux mi-cuit chocolat qui arrive bientĂŽt đŸ˜±

 

  • J’ai sorti des vidĂ©os sur Youtube (certes, pas autant que je l’aurais voulu, mais who cares ?) đŸ“œ

 

 

 

  • Je me suis coupĂ©e les cheveux  đŸ’‡â€â™€ïž

 

Pin on Sacred Mullets

Photo non contractuelle but yes, I am en cours de muletisation 💛

 

  • J’ai rĂ©ussi a faire du sport pendant 2 semaines par envie, puis Ă  arrĂȘter sans frustration et culpabilitĂ© đŸ€žâ€â™€ïž

 

 

  • J’ai pris le temps de rĂ©flĂ©chir Ă  ce que je voulais faire de ma vie đŸ§˜â€â™€ïž

 

  • J’ai profitĂ© de mon jardin đŸŒ»

 

 

  • J’ai pris des nouvelles des copaings 💗

 

 

 

En somme, j’ai pris le temps de vivre.

 

Mais aussi de penser un peu Ă  l’aprĂšs.

 

 


PART 2 : Ça sent le prout.


 

 

Les seules informations que j’ai checkĂ©es, ce sont celles de la tĂ©lĂ©vision quand j’Ă©tais au travail, et celles des sites militants politisĂ©s quand j’Ă©tais chez moi.

*et lĂ  c’est le moment politique de comptoir de la française moyenne*

 

En dehors du fait que la scĂšne politique actuelle est totalement dysfonctionnelle, inhumaine, menteuse, et qu’on va droit dans le mur, je trouve que l’expression « revenir Ă  la normale » n’est pas adaptĂ©e Ă  la situation que nous vivons.

 

Elle est fausse et de toutes façons pas souhaitable.

 

Je ne sais pas si t’as suivi, mais il y a une crise monĂ©taire qui arrive (et vu que je ne suis pas du tout calĂ© dans ce game, je te laisse aller voir les vidĂ©os de Partager C’est Sympa sur le sujet par exemple), et surtout faits politiques qui passent sous mes yeux en ce moment sont tout Ă  fait incroyables pour quelqu’un comme moi (comprendre ; quelqu’un encore naĂŻve sur l’humanitĂ© de mes compatriotes les riches, et les gouvernants).

 

© Révolution Permanente.

 

Le gouvernement impose la reprise de l’école contre l’avis de son conseil scientifique : en route vers l’inconnu

 

⚫ SURVEILLER – PUNIR Au lieu de distribuer gratuitement des masques Ă  l’entrĂ©e des transports, Castaner a trouvĂ© une…

PubliĂ©e par Rouen dans la rue sur Samedi 2 mai 2020

 

© La Voix du Nord.

 

 

Pendant la crise le dĂ©sastre Ă©cologique s’accentue

 

Rouen Madrillet Innovation : 60 hectares de forĂȘt massacrĂ©s pour un site dĂ©diĂ© aux Ă©co-technologies

 

© Le Monde. (pour les abonné-e-s)

 

© Franceinfo:.

 

Robin des bourses a encore frappĂ© 💾💾💾Finalement, les personnes en difficultĂ© financiĂšre ne seront pas protĂ©gĂ©es contre…

PubliĂ©e par Mr Mondialisation sur Samedi 9 mai 2020

 

Crise alimentaire dans les quartiers populaires – Le prĂ©fet du 93 craint des Ă©meutes de la faim

 

Et je ne parlerais mĂȘme pas des violences des policiĂšr-e-s dont vous pourrez retrouver les exploits sur internet..

 

N'oublions pas comment étaient traités les soignants / infirmiÚres / médecins quand elles & ils demandaient plus de moyens (ici 2018)

Publiée par Laurent Matthieu Blanco sur Lundi 23 mars 2020

LĂ©gende de la vidĂ©o originale « N’oublions pas comment Ă©taient traitĂ©s les soignants / infirmiĂšres / mĂ©decins quand elles & ils demandaient plus de moyens (ici 2018)« 

 

 

Mais il y a deux/trois choses qui me rassurent. 🙂

 

 


PART 3 : On n’est pas des trou d’uc.


 

Et lĂ , c’est le moment oĂč tu as d’un coup la responsabilitĂ© de ne pas me faire mentir.

Enfin stp.

 

Je suis contente de voir que grĂące aux rĂ©seaux sociaux tels que Facebook ou Instagram (les autres je n’y suis pas), l’information circule de FOU ! đŸ˜±

GrĂące aux sites plus militants ou politisĂ©s (tels que RĂ©volution Permanente, Le MĂ©dia TV, Mr Mondialisation, Rouen dans la rue…), mais aussi au travail plus accessible et « bankable »/grand public de personnes comme ClĂ©ment Viktorovitch de l’Ă©mission Clique par exemple, j’ai vu des vidĂ©os de violences policiĂšres ou des articles ĂȘtre partagĂ©s par des contacts qui n’avaient jamais partagĂ© ce genre de posts avant le confinement.

 

 

J’ai aussi l’impression que les gens ont beaucoup plus parlĂ© de l’actualitĂ©.

 

Le fait, pour certain-e-s, de passer notre life sur les rĂ©seaux nous a permis d’avoir accĂšs Ă  beaucoup plus d’infos que d’habitude. On ne pouvait pas ĂȘtre un peu dĂ©responsabiliser avec le « c’est bon, il y a des gens qui manifestent pour nous » ordinaire.

J’ai eu l’impression que les gens autour de moi, passĂ© le « pĂ©tard ils nous saoulent avec le coronavirus« , ont progressivement commencĂ© Ă  vraiment se poser la question du « mais en fait il se passe quoi dans ce pays ?« .

 

 

De plus, la violence d’État (?) Ă©tait beaucoup moins facile Ă  justifier.

 

Que ce soit celle de la Police, ou celle de nos dirigeant-e-s, envers les soignant-e-s ET LES AUTRES PROFESSIONS qui ont continuĂ© de travailler et d’ĂȘtre prĂ©sent pour nous tou-te-s pendant ce confinement, envers les personnes qui ne respectaient apparemment pas le confinement, envers les pauvres dont finalement nous faisons tous partie, envers les personnes de banlieues, envers notre foi en l’avenir et notre possibilitĂ© de nous projeter vers des jours « meilleurs ».

 

 

LĂ  je me dĂ©concentre, parce que ça fait dĂ©jĂ  2h que j’Ă©cris..

 

Du coup pour finir, tout ce que je nous souhaite c’est qu’on continue sur cette lancĂ©e.

 

  •  Qu’on fabrique de la SOLIDARITÉ,

 

  • qu’on se batte ENSEMBLE pour le bien COMMUN,

 

  • qu’on sorte dans la rue pour crier NON quand il le faut,

 

  • qu’on ARRÊTE de se parquer dans des cases ou des causes en pensant qu’on ne peut rien faire pour ce/celleux qu’il y a hors limite,

 

  • qu’on se parle entre nous, qu’on retisse les liens sociaux que la finance et le marchĂ© veulent qu’on perde,

 

  • qu’on retourne au marchĂ© Ă  cĂŽtĂ© de chez nous pour dĂ©fendre nos agriculteur-rice-s locaux-les,

 

  • qu’on en profite pour repenser tous nos modes de consommation, mĂȘme si c’est long, mĂȘme si on a l’impression de se noyer, mĂȘme si on a l’impression qu’on est tou-te-s seul-e-s dans un ocĂ©an de connard-sse-s.

 

 

 

PARCE QUE C’EST FAUX ! 😍

 

Et tou-te-s ensemble, on peut faire pleins de choses ! đŸ€

 

 

Donc serrons nous les coudes, parlons avec les autres, réfléchissons ensemble, et battons nous pour le bien commun !

 

 

Moi je m’arrĂȘte lĂ  parce que je pars franchement en cacahuĂštes. 😅

 

 

Bon déconfinement à toi,

 

et à bientît sur Futurs Verts ou ailleurs 🌿